jeudi, 20 juin 2013

Ma caravane pliante: une esterel rigipli 300 de 1971...

Etant donné que la famille s'est agrandie,le transpo est trop juste,il a donc fallu trouvé la solution :)

J'ai acheté cette caravane il y a quelques mois sans carte grise.

Aprés avoir fais un dossier à la ffve ,j'ai pu faire ma carte grise collection :D

pour ceux que ça interresse tout est expliqué sur leur site...

http://www.ffve.org/Procedure_obtention_attestation_carte...

dossier a remplir là

http://www.ffve.org//files/docs/Formulaire%20demande%20at...

je me décide donc à vous la présenter...

c'est une caravane pliante marque esterel type rigipli 300 de 1971...

ma caravane esterel rigipli 300.JPGma caravane esterel rigipli 300 (1).JPGma caravane esterel rigipli 300 (2).JPGma caravane esterel rigipli 300 (3).JPGma caravane esterel rigipli 300 (4).JPGma caravane esterel rigipli 300 (5).JPG

 

Quelques photos et doc d'époque...

(source: http://www.rccf.net/pub-et-docs-caravanes-collection/173-... )

 

esterel2

 

 

 

esterel3

 

 

 

 

 

esterel3a

 

 Essai paru dans « L’Auto-Journal », n° 3, le 16 février 1973

 

 

 

C’est une « pliante-rigide », conçue pour le grand tourisme rapide : on l’attelle parfois à une voiture de sport ou à une puissante berline …Depuis plus de 10 ans, plusieurs milliers d’exemplaire produits font de cette caravane la plus populaire des pliantes.

 

 

 

Sur la route :

 

 

 

On admet qu’une « pliante » fasse gagner  un cheval-traction. En clair qu’une voiture de 5 CV, par exemple, tractant normalement une caravane rigide de 450 Kg, s’accommode sans problème d’une caravane pliante de 550 ou 600 Kg. Dans le cas de la Rigipli, cette constatation se trouve renforcée par une excellente assiette. Notre tractrice était une GS 1220 « Club » Citroën de 7 Cv fiscaux. En pointe l’attelage atteint 127 Km/h, la vitesse normale d’utilisation étant de 110 Km/h. […]La caravane était chargée au maximum prévu par le constructeursoit 6OO Kg.

 

Conçue pour le grand tourisme, la Rigipli possède une suspension à barres de torsion lui permettant d’absorber à vive allure les revêtements médiocres. Dommage que le frein ( à simple inertie ), ne soit pas à hauteur des performances …Il faudrait adapter un système à dynamo-régulation, même si Esterel doit en répercute la différence sur le prix de vente.

 

 

 

A l’étape :

 

 

 

Pliage-dépliage

 

 

 

Les servitudes : être deux – de préférence –et surtout se conformer strictement au « mode d’emploi » pour le déroulement des opérations.

 

Le dépliage s’effectue en 3 temps.

 

1 ) Dévérouiller, lever le toit côté porte, verrouiller le panneau supérieur

 

2 ) Lever le toit côté opposé à la porte, verrouiller sur le panneau supérieur

 

3 ) entrer dans la caravane et relever les panneaux supérieurs avant et arrière.

 

 

 

essai1

 

 

Présentation

 

En position d’étape, après dépliage, rien ne distingue la « Rigipli » d’une caravane rigide : 4 parois complètes, un toit polyester, des baies ouvrantes, une porte ouvrable en 2 parties. Disposition intérieure classique : dînette 4 places à l’arrière et banquette divan ; bloc cuisine à l’avant et penderie face à la banquette centrale. Le mobilier donne à l’ensemble un aspect cossu et sérieux.

 

Les 4 baies sont ouvrantes et leurs rideaux, s’ils coulissent avec peine, croisent bien.

 

A remarquer : le généreux capitonnage du toit. L’éclairage se limite à une applique à la dînette et un plafonnier au bloc cuisine.

 

La ventilation permanente est limitée à un aérateur réglable au plafond et un autre en bas de la porte.

 

 

 

 

 

 

 

essai4

 

Les repas

 

La table, légère et stable, coulisse le long de la paroi arrière pour faciliter l’accès aux banquettes. 4 convives prennent normalement place pour les repas.

 

3 autres personnes pourront s’asseoir sur la banquette centrale qui constitue un agréable lit de repos, installé à demeure.

 

Le bloc cuisine,avec dessus inox, est très bas, mais impossible de le rehausser sous peine d’empêcher le pliage. De jour, il se dissimule grâce à 2 couvercles relevables : l’un forme un plan de travail. L’autre se relève … devant la baie ; ce qui n’est guère rationnel. Le meuble renferme 2 placards, l’un avec logement à bouteilles (4) et petite étagère à la contre-porte. Notons encore la présence d’un tiroir et d’une glacière plus figurative qu’utilisable.

 

 

 

De nuit :

 

Al’arrière, la dînette se transforme en un lit double, par abaissement de la table au niveau des banquettes. Le couchage annexe est constitué par le divan central.

 

 

 

Les rangements :

 

Pour accéder aux coffres de dînette, il faut évacuer les coussins mais on peut soulever les trappes sans ôter les dossiers. La penderie est suffisante pour les «  vacances d’été ».

 

Un grand placard sous pavillon complète les rangements. Il s’accroche au-dessu du divan central.

 

 

 

Conclusion : la « Rigipli » s’améliore chaque année et ses cadences de production croissent régulièrement. Pourtant, c’est une caravane chère, plus chère que bien des rigides de dimensions supérieures. Pourquoi cet engouement ? Sans doute, parce qu’elle concrétise ce que recherchent bien des caravaniers : réduire autant que possible les servitudes de la traction tout en conservant, à l’étape, le confort d’une vraie caravane. Malheureusement quelques points faibles demeurent : le freinage surtout d’une insuffisance regrettable guère compatible avec les vitesses que cette caravane peut atteindre derrière une faiblesse de faible cylindrée. Cette faiblesse doit être corrigée.

 

 

 

Essai et photos : Pierre Charvel

 

 

 

Fiche technique :

 

 

 

Marque : Esterel

 

Type : Rigipli 300

 

Longueur extérieure coque : 3m15

 

Largeur : 1m96

 

Hauteur après repliage : 1m40

 

PAV : 456 Kg

 

PTAC : 600 Kg

 

Prix : 9550 F TTC

 

 

 

Chassis : acier profilé soudé électriquement

 

Suspension : Frankel à barres de torsion

 

Freinage : inertie

 

Parois : sandwich constitué par 2 parois en contre-plaqué sur âme bois, revêtement polyester stratifié armé sur fibre de verre

 

Isolation : polystyrène expansé

 

Toit : moulé d’une pièce en polyester, avec isolation laine de verre.

 

 

 

Dînette : 2 banquette de 118 X 55 ( matelas de 12 cm ) et une table 111 X 73 – banquette centrale 171 X 60 – bloc cuisine119 X 41 X 72 ( h ) – penderie 119 X 41 X 72 ( h) – couchage principal : 184 X 118.

 

 

Qualités :

Qualités routières exceptionnelles / fabrication robuste / simplicité des opérations de pliage-dépliage, bloc cuisine commode.

 

Défauts :

Freinage insuffisant pour les performances / éclairage intérieur réduit / dessus de bloc cuisine masquant la baie / mauvais coulissement des rideaux.


 

pub_esterel_1


Publicité de 1969

site-esterel-1969

 

Publicités ( forum les caravaniers/ Centaure )

esterelrigipli1

esterelrigipli